Bernard Guevorts

Comment les émotions dirigent nos vies

Neurosciences
20 Janvier 2018
4

Les émotions dirigent notre vie… de manière très inconsciente la plupart du temps et cela en fonction des mécanismes de notre cerveau. Nous allons essayer de comprendre pourquoi et comment cela fonctionne. (Voir aussi article sur les émotions de base et leurs expressions faciales)

Les émotions, le cerveau et les modes mentaux

Depuis une vingtaine d’années, les neurosciences nous délivrent régulièrement de nouvelles informations sur le fonctionnement de notre cerveau. Les nouvelles techniques d’imagerie fonctionnelle (depuis les années 80-90) permettent de visualiser les zones du cerveau qui sont impliquées lors de diverses activités comportementales ou cognitives.

Des programmes de recherche lancés depuis quelques années apportent maintenant des résultats dans divers domaines (1) (2). Ces recherches ont notamment révolutionné le monde de l’éducation et de la formation grâce aux connaissances liées aux émotions et à la mémoire et les implications touchent le monde de l’entreprise et des ressources humaines.

Nous allons partager avec vous ces recherches qui nous plongent dans le mystère du fonctionnement de notre cerveau et qui, étonnamment, nous ramènent à des connaissances déjà très anciennes concernant la psychologie humaine qui, pendant des siècles, ont permis à diverses cultures de proposer des approches de maîtrise du corps, de l’esprit, de la psyché (Exercices sprirituels, pratiques rituelles, techniques de concentration, méditation,...).  Les neurosciences démontrent de manière claire l’utilité de ces pratiques.

Faisons tout d’abord un survol des connaissances actuelles sur la structure fonctionnelle du cerveau. Le modèle des trois cerveaux (reptilien, limbique et néocortex), proposé par le neurochirurgien Paul Mac Lean dans les années 1970 reste en grande partie valable.Cependant on parle actuellement plutôt de 4 cerveaux (Travaux de l'IME (2).

Le cerveau reptilien reste la base la plus ancienne. Son rôle est la gestion inconsciente des fonctions vitales physiologiques. Il assure la survie biologique et en particulier dans la cascade du stress des trois états d’urgence de l’instinct (fuite, lutte, inhibition) en relation avec le Limbique. (Voir notre article sur le stress et le cerveau)

Viennent ensuite les territoires paléo-limbiques (la partie la plus ancienne du cerveau limbique) situé en dessous du corps calleux et qui gère les rapports de force de la vie en communauté.

Le cortex automatique regroupe le vieux cortex néo-limbique et le cortex sensori-moteur. Comme son nom l’indique cette partie gère de manière automatique le connu, le quotidien en fonction des habitudes, de l’expérience, des émotions. C’est le siège de la « conscience noyau » comme l’appelle A. Damasio. On peut aussi parler de « Moi animal ».

Le néocortex préfrontal permet de gérer le nouveau, l’inconnu, la complexité. Il est le sommet de l’intelligence humaine mais contrairement au cortex automatique, il semble inconscient et son utilisation demandera un effort conscient. Il est cependant en relation avec tout le cerveau et est capable de tout coordonner.

Pourquoi ne le fait-il donc pas ?

Les chercheurs de l’institut de médecine environnementale (IME) (Paris), travaillent depuis plusieurs années sur la psychologie cognitive et les neurosciences. Ils ont publié plusieurs ouvrages de vulgarisation à visée d’application dans le domaine du management. L’intelligence du stress, de Jacques Fradin nous parle de la gestion des modes mentaux dans la gestion du stress. Les auteurs nous rappellent d’abord que le stress que nous vivons dans nos sociétés modernes est essentiellement d’origine interne (90 %) plutôt que causé par une origine externe. La différence est qu’en cas de stress externe notre cerveau reptilien est programmé pour réagir rapidement et efficacement.

En cas de stress interne (induit par nos émotions, croyances, petites voix, …) la réponse naturelle ne convient plus, elle n’est pas adaptée. Le problème est que le mode automatique conscient ne semble pas vouloir céder volontiers la place au préfrontal qui peut, lui, pourtant gérer cette situation en prenant de la hauteur, en se détachant des émotions, en réfléchissant, en innovant.

Le stress chronique que nous vivons dans nos sociétés serait le révélateur de cette aberration fonctionnelle constatée par les chercheurs grâce à l’imagerie cérébrale fonctionnelle (2). Ils proposent une démarche de gestion des modes mentaux favorisant la préfrontalisation.

Pour reformuler ces données avec d’autres mots, cela confirme ce que la psychologie (depuis quelques décennies) et la philosophie classique (depuis des siècles) nous disent concernant la difficulté de prendre du recul par rapport aux événements. Les démarches philosophiques et spirituelles (par la réflexion et la mise en pratique qu’elles sous-entendent) seraient en quelque sorte des méthodes efficaces pour permettre à l’Humain de prendre le contrôle de sa machine biologique, conduite en mode automatique la plupart du temps. Cela amène la conscience en mode préfrontal, ce qui permettra d’innover, de créer, de réagir intelligemment et prendre sa vie en main… 

Les travaux de ces dernières années montrent aussi que le cerveau, contrairement à ce que l’on pensait continue à pouvoir se régénérer et produire de nouveau neurones et nouvelles connexions. C’est ce que l’on appelle la neuroplasticité. Cela a été observé dans le cadre d’études sur la méditation. Les auteurs observent notamment que la concentration peut s’améliorer par la pratique et l’entraînement mental et que les cerveaux de moines entraînés ou novices ont des zones actives différentes (4).

Dans le cadre de l’apprentissage cela est important car confirme que l’on peut apprendre des nouvelles choses qui se fixeront dans notre cerveau quel que soit l’âge. La condition c’est la mise en pratique et la réactivation des apprentissages (Nous verrons cela dans un autre article).

Tout ces travaux, sur lesquels il y aurait encore beaucoup à dire, nous montrent donc que le cerveau, et en particulier le préfrontal, serait en quelque sorte l’outil utilisé pour unifier et équilibrer l’ensemble de notre fonctionnement (mental, psychologique et comportemental).

Cela est la base du développement personnel et du courant qui s’est développé depuis les découvertes de la psychologie dès la fin du 19ème siècle.

Depuis des millénaires, des sages nous disent que c’est à l’intérieur de nous-mêmes que se trouve la clé de notre pouvoir d’être libre. (Voir nos citations)

Nous le comprenons mieux maintenant avec les neurosciences mais cela n’en rend pas plus facile la démarche. La préfrontalisation n’est pas « naturelle », cela s’apprend jour après jour. En prenant de la hauteur, du recul… en devenant responsable de son développement ! 

C'est finalement cela aussi que propose l'intelligence émotionnelle. Donc les émotions peuvent nous aider à mieux gérer nos vies si nous les utilisons à bon escient et si nous arrivons à les connaitre et les canaliser.

La porte du changement ne peut s'ouvrir que de l'intérieur. Jacques Salomé 

La balle est dans votre camp !

On ne naît pas humain, on le devient. Erasme

Bibliographie :

  1. L'Art de la méditation, Matthieu Ricard, NiL Editions 2008
  2. L’intelligence du stress, Jacques Fradin, Ed. Eyrolles 2008.
  3. Démystifier la méditation, LE MONDE 21.10.08 
  4. Buddha’s Brain: Neuroplasticity and Meditation, R. Davidson and A. Lutz. IEEE SIGNAL PROCESSING MAGAZINE [176] SEPT 2007. 

A propos de l'auteur

Bernard Guévorts

Bernard Guévorts


Je m’appelle Bernard Guévorts,  Apporteur de confiance ! Je suis formateur depuis 21 ans, enseignant et coach en développement personnel et relations interpersonnelles. Mon métier c’est d’aider les personnes qui ont des difficultés à s’affirmer ou qui manquent de confiance en elles quand elles doivent prendre la parole en public ou qu'elles veulent convaincre leurs interlocuteurs et mieux communiquer. Je vous aide en apportant la confiance nécessaire pour vous aider à sortir de votre zone de confort . Je suis passionné par mon métier ! Je serais donc ravi de vous rencontrer dans une de mes formations ou pour un coaching individuel ! Vous allez vivre une expérience de formation tout à fait neuve qui va vous permettre de vous dépasser. A bientôt

4 commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

Comment fonctionne la cascade du stress ?

Le stress : le comprendre et le gérer. Parler du stress n’est pas aussi simple qu’on peut le penser à priori. En effet l’approche du stress selon les disciplines p...

Lire la suite

Comment résister aux épreuves et aux difficultés ?

J’ai été habité cette semaine par une réflexion, sur l’échec et le moyen de sortir des épreuves. L'idée de voir les échecs comme...

Lire la suite

A quoi servent les émotions ?

Une émotion est un signal. Elle indique qu’il se passe quelque chose et elle nous met en mesure d’y faire face. En effet, une émotion nous met en mouvement. De là son ...

Lire la suite

Vos 7 citations inspirantes de la semaine 31/2018

Ce jour, j’ai eu le bonheur de donner une conférence sur le développent personnel en entreprise. C’est un sujet qui me tient à cœur et pour lequel vous trouverez...

Lire la suite

Pourquoi le développement personnel est utile en entreprise ?

La notion de développement personnel a souvent une connotation négative en entreprise. Sans doute, cette perception est liée au fait que cela implique justement quelque chose de p...

Lire la suite

Vos 7 citations inspirantes de la semaine 27/2018

Ce matin, je me demandais dans quelle direction j’allais aller avec cette semaine de citations. Et puis, en regardant le fil d’actualité d’Instagram, je vois cette citation qu...

Lire la suite

Comment transformer vos problèmes en opportunités d’apprentissages

Le quotidien nous présente très souvent des difficultés imprévues ou non souhaitées. Cela peut nous déstabiliser très fort et nous démotiver com...

Lire la suite

Le chemin de l’apprenant en formation

La porte du changement ne peut s'ouvrir que de l'intérieur. Jacques Salomé. Un participant à une formation est un être global avec deux grandes dimensions : son...

Lire la suite

Vos 7 citations inspirantes de la semaine 28/2018

Cette semaine, j’ai eu l’occasion de donner une formation assez approfondie (de 2,5 jours) sur le Mind Mapping pour des assistantes. L’objectif était de donner des outils d&rs...

Lire la suite

Vos 7 citations inspirantes de la semaine 22/2018

Cette semaine l’inspiration sur une thématique précise me manque un peu, alors en parcourant ma réserve de citations je me suis arrêté sur quelques citations de...

Lire la suite

Pourquoi mieux se connaitre ?

« Connais-toi toi-même. Et tu connaitras l’Univers et les Dieux.»  Inscription sur le fronton du temple de Delphes, Utilisée par Socrate, Platon,… et d&rsquo...

Lire la suite
Voulez-vous être informé lors de la publication de nos articles ?